Noala Haïtzbati

Aller en bas

Noala Haïtzbati

Message par Invité le Sam 22 Nov - 23:25

Nom:
Haïtzati

Prénom:
Noala

Âge:
16 ans

Sexe:
femme

Sexualité:
Hétérosexuel


Description Physique:

Cette jeune fille tout à fait magnifique laisse souvent l'impression d'être gothique avec ce quelle porte. Sa peau douce comme du satin et délicat comme de la soie, nous laisse voir sa peau d'une couleur pêche pâle. Son visage lisse et angélique laisse dessiner ses lèvres pulpeuses, son regard vert et sensuelle ; et son nez juste parfait. Pour faire apparaître son teint pâle presque comme une morte, elle a une chevelure foncée qui lui arrive au bas de son dos, lisse où en avant sont toutefois plus cour (petit aire Italienne ). Ses cheveux sont toujours, au grand toujours attachée a moitié (voir avatar au cas où ). Sur ses 1 mètre 62, Noala possède un magnifique corps bien tailler, hanche, poitrine généreuse et mince. Notre beauté est vêtue toutefois un peu sexy ! Des gants noirs lui recouvre les mains, est suivi d'une magnifique robe verte foncé très légère ou un peu de sa poitrine est dénudée. Des fleurs lui recouvre quelque place.

Description Mentale:
La jeune fille possèdent une intelligence incroyable, elle pourrait se souvenir des événements de quand elle était jeune, des images vu en seulement 1 minutes et les dessiner, les matières qu'elle entend et tout. Son caractère, sa façon d'agir est souvent différent des autres filles... Noala est quelquefois très expressif sur ses lèvres, souvent il y a un sourire si doux... La jeune femme de 19 ans n'est jamais craintive, quand cela lui arrive, elle y va à fond! Jamais elle se décourage envers un obstacle, une personne où autre. Elle accepte et adore les blagues, les apprécie souvent aussi... seulement de ses amis pas d'autres personne quelle ne connaît pas. Comme venez pas la voir et lui faire un joke sur exemple : son apparence où quelque sois la raison. Elle trouve toujours une réplique à dire et ne se laisse jamais piller sur les pieds. Elle sait remettre quelqu'un à sa place assez rapidement et sèchement. Elle n'a aucunement peur des gens, surtout pas d'hommes et encore moins les femmes. Noalla est plutôt protectrice envers ses amis, voulant aucunement qui leur arrive quelque chose elle peut se montrer méchante de temps à autres. Mais sa gentillesse et son intelligence est toutefois remarquable. Elle déteste bien les personnes qui sautent tout suite aux conclusions... Se la met de mauvaise humeurs, tout comme les gens qui font passer les problèmes sur les autres... le plus souvent elle leur sauterait au visage pour leur apprendre les bonnes manières ( XDDD ). Ressemblant a un journal intime, elle est la meilleure personne pour garder les secrets et surtout d'aider les gens avec leur problème. Généreuse, elle ne peut refuser de laisser quelqu'un, surtout des gens qu'elle connaît. Mais comme toute rose, elle possède quelques épines bien piquante. Ressemblent à une fille bien gentille, elle est aussi combattante. Ne la provoquer surtout pas, méga conseil, parce qu'elle frappe plus vite qu'elle ne parle.

Histoire:
Cette histoire... cette histoire qui ma, temps détruit mon enfance. Toutes ces années de torture et de souffrance...

Enfin... Quand j'étais petite, ma mère ma toujours détestée... Pourquoi? J'en es aucune idée. Peut-être à cause de son passé? Peut-être à cause de son enfance ?... Elle ne me la jamais dit. Je me souviens, je ne possédais pas encore 2 ans, j'étais assise dans ma chaise haute regardant la neige tomber. Dehors se trouvait une voiture noire, deux hommes se trouvaient là attendant mon père pour aller travailler à la ferme.

Devant moi se tenait mon frère Ernesto, à peine plus âgé que moi, vue que seulement 11 mois de différence nous séparait. Ma mère, préparent le déjeuner, s'engueulait avec mon père, qui commençait à s'habiller pour aller travailler. Le ton de leur voix, commença à être de plus en plus fort. Moi, qui commençait à avoir peur, je chignais silencieusement jusqu à temps que mon père sans alla. Une énorme peur se leva, la peur de rester seule avec ma mère. Mendie, ma mère, continua de gueulé après mon père qui était déjà à l'extérieur. Je pleurais donc plus fort pour montrer à mon père que je voulais qu'il reste ici pour me protéger contre la colère de ma mère. Celle-ci se retourna vert moi brusquement me disant de la fermer. Je continuai donc a pleuré, essayant de m'arrêter difficilement. Elle

Déposa devant moi, brusquement, un bol de gruau et une toast grillé. Elle me dit dune voix forte :

-Ferme ta grande gueule et bouffe tout suite!

J'essayais de prendre une bouché, par peur de ma mère, je vomie à cause du stress et de la peur qui m'envahissait. Elle s'approcha furieusement proche de moi, me prenant les joues avec ses mains, me rentra ses ongles dans la peau, pour ensuite me foutre la cuillère remplit de gruau et de vomis dans la bouche. Je vomis une seconde fois dans mon assiette. Ma mère me prit furieusement par les bras menstruation dans ma chambre et m'enferma là. Toujours en sanglot, je pleurais dans mon lit . Je commençais à dormir, jusqu à temps que j'entendis ma mère montée. Je ne comprenais pas... j'avais pour temps arrêter de pleurer! Elle me prit par le bras, me mit devant l'escalier et me poussa brusquement dans les marches. Et ensuite plus rien.

Depuis toute mon enfance j'ai été battue pour simplement satisfaire le besoin de battre de ma mère. Biensure, mon père ne savait jamais ce qu'il se passait à la maison. Mes frères et soeurs terroriser par les coups de fer, de lavette mouillée, les règles et tout ne disait rien par peur de se faire battre à leur tour.

À 4 ans, je me souviens que je regardais mon frère et ma soeur jouée dans le sable. Évidemment je n'avais que le droit de jouer avec eux sous la permission de ma mère et deviner quoi, je n'avais pas le droit d'y aller. Mon père nous cria de venir manger, moi je les regardants courir et j'attendis la permission de ma mère pour venir à l'intérieur. Elle sortit dehors frustré et me prit par le bras rentrant ses ongles dans ma peau pour ensuite serrer jusqu à temps que je ne sente plus mon bras.

-Tu n'a pas compris ton père, petite calisse. Tu vas en manger une par ton père ou sinon une grosse volé par moi!

Rendu à l'intérieur je voyais mon père frustré. Essaya de manger, mais la peur qui m'envahissait pour la volée après le soupé, je vomis soudainement tout ce que je mangeais. Mon père commença à s'engueuler avec ma mère. Il prit soudainement les patates bouillante dans une casserole et le les lançant dans la figure. Mon visage me brûlait. Je pleurais pour ensuite me réfugier dans les escaliers. L'engueulade reprit. Je restais là attendant la fin de cette engueulade. J'entendis les pas de mon père se diriger vert moi. Il me regarda le visage et me désinfecta mes blessures.

-Ta mère est une espèce de folle. Désolé je ne savais pas ce que je faisais.

Et c'est comme ça ce fini-là soirée.

Rendu a l'heure du dodo, nous allons tous faire un baisé a notre mère, j'y alla , mais elle m'arrêta.

-Toi! T'en aura pas! Je t'aime pas, alors va dormir.

Sa continua comme cela, chaque jour où mon père partit travaillé, ma mère me battait. Je vomissais peur d'elle à chaque jour. Mon père travaillait jusqu a 5heures du soir et quelquefois vert 10 ou même 11 heures. C'est moi qui amena le souper à mon père. Il remarqua mes blessures, mais ma mère lui disait plein de mensonge sur moi. Et il était aussi fou pour la croire... tout comme ma mère qui était complètement folle.
Vert mes 13 ans, ma mère revint avec un autre homme. Un « ami » quelle disait... moi je pensais plus un remplaçant de mon père... Enfin. Après quelquemois, mes parents se séparant... et nous envoya chez ma tante. À l'école je me faisais appeler * le vilain petit canard * parce que j'étais habillée différemment que les autres et j'étais bizarre.
Revenant de chez ma tante après un long été, j'avais complètement changé, j'étais rendus magnifique, une vraie beauté. ( Image perso ) Ma mère se demandait qu'est-ce qui était arrivé à sa fille. Je pensais que tout allait changer... mais je m'étais trompé... Ma mère était complètement jalouse de ma beauté, ce que j'étais devenue.
Mon beau-père me demanda, une fois, de l'aider à ranger des outils qu'il avait sortit. Peur de ce qui pouvait faire, se restait jamais devant lui. Nous partons vert l'arrière, pour ensuite rentrer dans le cabanon... je n'aurais jamais dû rentrer là. Barrant la porte, il me prit par l'arrière, me bouchant les lèvres de ses mains pour m'empêcher de crier. J'essayais de me débattre, mais cela ne marchait pas. Il me colla à son corps, ses mains me toucha de partout. Il me toucha les seins, laissa passer une respiration d'excitation. Je laissais des larmes coulées, mais il continua de me toucher jusqu à temps qu'il arrive à la jupe. Arthur passa sa main dans mes collant, il déposa sa main entre mes jambes. J'essayais de hurler, mais celui-la ria par-dessus ma peur... ma peur de lui. Il me bloqua les jambes pour ensuite me retourner de l'autre côté, il détacha son pantalon pour ensuite me plaquer au mur, j'essaya de partit mais il était trop puissant... trop fort pour moi... et c'est là que tout arriva... il me viola.

Biensur... je n'est absolument rien dit à ma mère... Celle-ci allait me rire au visage me disant que j'étais seulement jalouse ou que je voulais me montrer intéressante. Arthure me prit par après, la scène déroulée dans le cabanon, sa petite prisonnière. À chaque fois qu'il me demandait quelque chose, il me regarda avec un regard pervers. Je n'avais jamais vu un homme aussi dégoûtant que lui. Mais le pire dans tout ça, c'est quand ma mère partait à l'hôpital pendant 1 semaines pour accoucher d'un enfant avec ce vieux alcoolique qui l'avait rendu comme lui à son tour. Je peux vous dire que « la » ceinture, je la rencontrais souvent. Cette semaine... je m'en rappellerais toute ma vie... cette semaine avait été complètement dégoûtante. Mes deux petites soeurs, Nathalie âgé de 8 ans, Stéphanie âgée de 6 ans et mon petit frère Danie âgé de 5 ans, avait été obligé, toujours avec des menaces de « la » ceinture, de faire plaisir à notre beau-père. En gros il les obligeait à faire des choses que même moi je ne faisais pas... Il leur demandant de caresser, toucher et autre truc... Et aussi il me reprit. Pendant que j'allais faire endormir les enfants, celui-ci m'attendait de l'autre côté de la porte...Biensur je ne le savais pas... Fermant la porte derrière moi, je me sentit agripper. Il me prit par un bras pour aussitôt me coincé entre lui et le mur. Il essaya de m'embrasser, mais je tournais toujours le visage serrant mes lèvres tout en me débattant. D'une main ferme, il me pinça le coup. Je le suppliais d'arrêter, mais il me dit seulement à une seule condition... J'avais peur... peur de ce qu'il pouvait dire... Il me dit, de lui faire plaisir. Je refusais... mais il détacha « sa » ceinture et il me la montra. Terrorisé, je n'eux aucun choix que lui obéir. Quand ma mère revint, celle-ci avait l'air mieux. J'eux des semaines de vacances, vu que j'essayais de me faire voir le moins souvent, pour ensuite recommencer l'école. Rentrant à mon école, tous les regards se posa sur moi. Ma tante m'avait acheté de nouveaux vêtements, mon physique complètement changé, les regards des garçons se posait beaucoup sur moi. Enfin, il y avait un bon point, l'école, tout allait à merveille, mais disons qu'à la maison, tout avait reprit son cours normal. Je continuais à être le souffre douleur et le plaisir d'Arthure à ses yeux. Il ne me touchait pas, mais me regardait souvent.
Tout changea juste grâce à une fête de famille. Mes tantes, grand-mères, grand-pères, oncle et tout, son arrivés pour la grande fête de Noël. Toutes mes tantes se souciaient de mes blessures que je n'avais pas put cacher. Une de mes tantes ,qui était spécialisé dans les enfants mal traités, m'amena avec mon oncle vert l'arrière. Ma mère aillant peur que je papote tout à ma tante regarda par la fenêtre.

-Noa, je peux te poser une question?

-ou...oui, qu'est-ce qu'il y a?

-Qui ta fait ça ?

Je baissais les yeux... je me tournais vert mon oncle lui disant...

-Mais, personne pourquoi cette question?

-Noa... la vérité! On ne dira rien, promit

-Et bien, c'est Arthure et mère...

-Depuis quand te font cela?

-Depuis... ma mère depuis mes 2 ans... Mais pas un mot parce que je vais me faire battre encore plus ce soir...

-Mais pourquoi te ferais tu battres... tu nous montres les lapins d'Arthure...
Et puis Arthure arriva...

-Qu'est-ce que vous faites?

-Et bien, Noa nous montra tes magnifiques lapins à moi et Chantal!

Par après, je fus allée voir le juge... ma mère me disant « si ses à cause de toé, ton troue est déjo creusé a maison! To tu bien compris tite criss! » Pendant tout le trajet j'entendis ces mots... Arrivé là bas, il m'amena seule, dans une chambre devant tout plein de gens. Je devais raconter tout ce qui se passait à la maison, je disais à propos de la lavette mouillée quelle me frappait avec, la barre de fer quelle me tapait, la ceinture, les violés à propos d'Arthur... Juste à cela, je pleurais. Sortant de là, ceux-la avait parlée à ma mère, elle m'entraîna à l'extérieur par les cheveux tout en m'assistant dans la voiture. Nathalie nous suivis les larmes aux yeux, Arthur avec la ceinture en main. Je me dis que j'allais mourir... que tout était fini... Jusqu'à temps que Chantal arrive accompagné de deux policiers. Elle me laissa sortir et partit tout en sacrant. Je laissa toute chose à moi derrière mon passé.

Autres:
Tatouage:
Spoiler:

Pourquoi avoir intégré cette école ?
Et bien, j`ai bien aimé votre histoire, tout cela ma donnée des idées magnifique
et je souhaite êtes accepté en temps que esclave!

Vous:

Comment avez vous connus le forum ?
Top site =D

Pouvez-vous venir souvent ?
oui assez souvent

Âge:
17 ans

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Noala Haïtzbati

Message par Zenpashy ikkisan le Sam 22 Nov - 23:32

bienvenue . fiche validé
avatar
Zenpashy ikkisan
Admin

Masculin Nombre de messages : 90
Où es-tu ? : n importe ou...
Pouvoirs : son fil qu il transforme en fouet
Date d'inscription : 21/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-nightmare.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Noala Haïtzbati

Message par Arashi Keishi le Dim 23 Nov - 13:44

bienvenu

_________________
Ritsuka fais moi tout ce que tu veux °///°

J'veux un bisous tout doux et tout choux sur la joue °///°

Invité veux-tu me le donner ? °///°

avatar
Arashi Keishi

Féminin Nombre de messages : 227
Age : 26
Où es-tu ? : En train de chercher une nouvelle proie
Pouvoirs : Va savoir... La question est de savoir si je suis réellement humaine... Ou si je suis vampire dû à cette morsure de quelques années...
Date d'inscription : 21/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Noala Haïtzbati

Message par Invité le Dim 23 Nov - 19:19

Bienvenue =)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Noala Haïtzbati

Message par Invité le Dim 23 Nov - 19:41

Merci à tous pour l`accueille! =D Ses gentils

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Noala Haïtzbati

Message par Namayaki Fuyuji le Lun 24 Nov - 0:59

Bienvenue Noala
avatar
Namayaki Fuyuji

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 18/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Noala Haïtzbati

Message par Invité le Lun 24 Nov - 5:22

Merci a vous Namayaki !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Noala Haïtzbati

Message par Teru Ayakashi le Lun 22 Déc - 12:35

Bienvenue jeune demoiselle ! *Également en retard...Ahem =='* Fiche également très intéressante . Amuse toi bien parmi nous =)
avatar
Teru Ayakashi

Masculin Nombre de messages : 182
Où es-tu ? : Quelquepart...Loin de toi ♥ =3
Pouvoirs : Lire dans les pensées
Date d'inscription : 08/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://zero-no-requiem.forumactif.org/index.htm?sid=7a99affe520d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Noala Haïtzbati

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum